la-tradition-de-dieu

La révélation continue de Dieu à l’humanité

Une seule Source à l’origine de toutes les religions

La révélation continue de Dieu à l’humanité

Une seule source éternelle à l’origine de toutes les religions

Pour les esséniens, Dieu – quel que soit le nom qu’on lui donne – représente ce qu’il y a de plus précieux au monde. Dieu vit dans l’air que l’on respire, dans l’eau qui nous abreuve, dans la terre qui nous porte, dans le feu qui nous guide et nous réchauffe le cœur, dans la pomme qui nous nourrit. Vivre sans Dieu serait comme vivre sans manger, sans boire, sans respirer. Ce serait comme vivre sans joie, sans amour, à l’image d’une fleur qui devrait s’épanouir sans eau et sans lumière.

Pensez-vous que l’on puisse réellement être heureux de cette manière ?
Si votre réponse à cette question est oui, alors les lignes qui suivent ne vous intéresseront pas.
Si votre réponse est non, peut-être êtes-vous essénien(ne) dans l’âme et peut-être comprendrez-vous la vision très particulière que nous avons de la révélation de Dieu.
Celui qui a pressenti que l’être humain est fait pour être heureux et qu’en étant heureux, il peut offrir le bonheur à toutes les créatures du monde… qui est également convaincu qu’il ne pourra pas trouver le bonheur tout seul dans son coin, sans réponse aux aspirations les plus nobles de son âme… mais qu’il a besoin d’être accompagné, protégé, enseigné par un monde supérieur, trouvera peut-être un écho à l’intérieur des mots qui suivent.

Comment Dieu s’adresse à ses enfants

Dieu est le grand Ami, le grand Amour. Il est le Père-Mère de toute chose et se révèle à ses enfants depuis l’aube des temps, afin que ceux-ci ne se sentent pas abandonnés et se rappellent leur origine divine. Il s’est toujours adressé à l’humanité par l’intermédiaire de ses envoyés et de ses prophètes.
Ainsi, des êtres comme Enoch, Lao-Tseu, Bouddha, Jésus, Mahomet, Peter Deunov et tant d’autres… sont apparus sur la Terre d’âge en âge pour rayonner sa présence, son amour et prononcer Ses paroles, Son Verbe.

« Et le Verbe s'est fait chair, il a habité parmi nous, et nous avons vu sa gloire, la gloire qu'il tient de son Père comme Fils unique, plein de grâce et de vérité. » (Jean 1:14)

Cette parole qui s’incarne, ce Verbe de Dieu est la manifestation du « Fils unique ». Elle a pris de nombreux visages tout au long de l’histoire de l’humanité et est prononcée par des êtres différents, se teinte de la culture spécifique du pays dans lequel elle est prononcée. Toutefois, derrière les couleurs et les apparences, elle émane d’une Source pure, parfaite et éternelle qui vit au-delà des frontières et des époques. Les esséniens l’appellent Dieu, le Père, la Source, le Soleil.
Comme la musique se révèle depuis l’origine de l’humanité à travers tous les instruments dont l’homme peut jouer ; comme l’amour et toutes les vertus apparaissent par l’intermédiaire des individus qui les manifestent ; Dieu s’exprime au fil de l’Histoire à travers les instruments qu’il choisit. Ainsi, il enseigne aux hommes à travers des Envoyés. Ces derniers montrent comment vivre en harmonie avec les lois universelles et tous les êtres. Ils rappellent continuellement, pour qui veut le voir et l’entendre, le chemin du respect, de la sagesse et du bonheur.

La Tradition Primordiale

Aussi appelée Sophia Perennis par certains spécialistes, celle-ci est la source de toutes les traditions spirituelles de l’humanité et des religions.
Si vous avez reçu une éducation religieuse, si vous suivez une pratique sacrée ou spirituelle, si l’on vous a enseigné la différence entre le bien et le mal ou même, si vous accomplissez des méditations et disciplines telles que le yoga, sachez que tous ces enseignements tirent leur origine – de près ou de loin – de la Tradition Primordiale, qui est l’origine de tout ennoblissement de l’homme à la surface de notre planète.

Cette culture de la Lumière a rayonné depuis l’aube de l’humanité sur tous les peuples de la Terre – comme un don du Ciel – pour élever progressivement les individus au-dessus de la bestialité et de la brutalité. Son but a toujours été d’enseigner les lois de l’amour de Dieu et la manière de construire son royaume sur la Terre, d’amener la beauté et la grandeur dans toutes les activités et les relations de l’homme.
La Tradition Primordiale a également apporté la vision d’un monde supérieur, d’une hiérarchie céleste composée de Messagers de Dieu portant différents noms : Divinités, Anges, Archanges, Dévas, Dieux, Elohim, etc.
Cette réalité est bien connue des Celtes, des Templiers et des pratiquants du christianisme originel – ce christianisme ésotérique qui, protégé par le sceau du secret, renvoie à la belle parole du mystique Angelus Silesius : « Christ serait-il né mille fois à Bethléem, s’il n’est pas né en toi, tu restes mort à jamais. »
On en retrouve également la référence dans les Upanishad, dans lesquels elle représente la connaissance des Lois divines et universelles, dite ‘apurusheya’.

La lignée des gardiens de l’Alliance

Amenée pour la première fois sur la Terre par un homme nommé Enoch – dont parlent la Bible et différents textes sacrés de l’humanité – cette culture de la sagesse universelle, de la beauté et de l’harmonie provient directement de Dieu. Elle fut enseignée à ses Envoyés par l’intermédiaire d’une hiérarchie de messagers : Anges, Archanges, esprits divins, etc. au nom de l’antique Alliance de Lumière.
Qu’est-ce que l’Alliance de Lumière ? Il s’agit de l’Alliance scellée entre Dieu et les porteurs de sa Tradition au commencement des temps. Il s’agit d’une sorte de contrat de fidélité mutuelle dont Enoch fut le premier signataire, le premier serviteur, le premier prêtre. Il la transmit ensuite comme une flamme allumée à tous les héritiers de sa lignée et celle-ci les accompagna toute leur vie, pour peu qu’ils en soient dignes dans tous leurs actes, leurs paroles, leurs pensées et respectent leurs engagements envers le Ciel.
On en retrouve la référence dans l’ancien, comme dans le nouveau Testament grâce à des termes comme : « L’Arche d’Alliance », « le Peuple de l’Alliance » ou dans cette parole : « C’est vous qui êtes les fils des prophètes et de l’alliance que Dieu a conclue avec vos pères, lorsqu’il a dit à Abraham : En ta descendance toutes les familles de la terre seront bénies…» (Actes 3:25)
Cette Alliance et cette lignée ne sont pas liées à la chair, mais à l’âme, à l’orientation des individus dans la vie. Il s’agit d’une transmission et d’un héritage spirituels.

Le renouvellement de l’Alliance

Il y a 2000 ans, selon les évangiles, Jésus vint réactiver cette Alliance et la proposer au monde comme la nouvelle Alliance entre Dieu et les hommes.
La Tradition Primordiale ne peut perdurer que par l’Alliance entre Dieu et l’humanité. Elle n’est pas lettre morte, mais transmission d’un feu vivant, d’une réorientation de tout l’être vers la Lumière, d’une nouvelle manière de penser, de sentir, d’aimer et de vivre.
Nous appelons également cette tradition « la tradition essénienne » en hommage à Enoch et à tous les sages qui ont maintenu cette alliance vivante et agissante au fil des siècles (à ce sujet lire aussi Que signifie le mot essénien ? ).

Nous croyons que chaque nouvel Envoyé de Dieu actualise, vivifie et enrichit le flot ininterrompu de cette Tradition, qui coule dans le monde tel un fleuve de Lumière. C’est une floraison, un accomplissement perpétuel.
Comme disait le Maître Jésus, à son époque :
« N'allez pas croire que je sois venu pour abolir la Loi ou les Prophètes ; je ne suis pas venu abolir mais accomplir. » (Matthieu 5:17)
Cette parole prononcée par Jésus aurait pu sortir de la bouche de tous les Envoyés de Dieu, car elle est toujours vraie. Elle émane du Fils Unique, comme principe divin et éternel et non d’un homme.

Le grand arbre de la Tradition Primordiale ou essénienne porte sur son tronc les branches de toutes les religions, qui se sont plus ou moins éloignées de leur support commun. Mais toutes les confessions, toutes les pratiques religieuses, tous les rites sacrés de la planète se rejoignent dans l’Eternel. Ils s’unifient là où cessent toutes les querelles et là où commence l’application des vertus, de la sagesse et de l’Amour universel.